Architecture, Déco, Design Lifestyle

Architecture : Nîmes se met au sport !

Après la rénovation du stade des Costières, la Ville de Nîmes a lancé un projet de complexe sportif qui permettra de reloger les associations dans un lieu adapté. Lancé fin 2020, le concours d’architecture s’est soldé par le choix du projet de l’agence nîmoise A+ Architecture. Cette Halle des Sports prendra place au Mas de Vignoles en 2023.

Les grands travaux pour le sport nîmois

En plus d’accueillir les matchs des Crocos, le stade des Costières est également un complexe sportif qui accueille le sport amateur. Inadapté et vieillissant, l’édifice doit être détruit et reconstruit pour correspondra aux exigences d’un club de football professionnel. 

Toujours dans cette logique de proposer des équipements adaptés au sport des Nîmois et de reloger les clubs et associations implantées au Stade des Costières, la ville de Nîmes a lancé un concours d’architecture fin 2020 dans le but de concevoir un complexe sportif. C’est l’agence nîmoise A+ Architecture qui a été choisie. On doit déjà à cette agence de grands projets nîmois comme le Musée de la Romanité (coréalisé avec l’agence Elizabeth de Portzamparc), le collège Ada Lovelace, ou encore la rénovation de l’Hôtel Chouleur dans lequel l’agence a implanté une antenne. Le bâtiment devrait sortir de terre en 2023 et sera basé au Mas de Vignoles (près de Cap Costières, entre l’avenue Bailly et la RD 13) afin de valoriser le secteur sud de la ville.

Un complexe sportif adapté au sport amateur

La Halle des sports doit faire 9500 m2 et pourra accueillir 11 disciplines sportives (escrime, combat, omnisports, gymnastique artistique, gymnastique rythmique et sportive, escalade). Elle comptera un hall d’entrée, une salle de réception/exposition de 1000 m2 divisible en 3 espaces, une salle omnisports sur deux étages avec des gradins (il sera possible d’y pratiquer le volley, handball, futsal, badminton, basket ou le handisport), une salle de gymnastique artistique de 1800 m2 sur deux étages, une salle de gymnastique rythmique et sportive doté d’un mur d’escalade, des salles d’armes et de combat à l’étage, des locaux mutualisés (médical, ETAPS, buanderie, salle de réunion) et une terrasse d’honneur.

D’un point de vue esthétique, la nouvelle Halle des sports fera écho au Musée de la Romanité. L’histoire nîmoise, et notamment l’importance du textile, sera présente par l’intermédiaire d’un drapé en référence à la toge romaine mais aussi à la toile de jean. Cette résille métallique ondulée entourera un bâtiment compact et fonctionnel de deux étages.

L’ambition environnementale sera portée grâce à une conception bioclimatique permettant des économies d’énergie par un système vertueux de chauffage et de régulation thermique naturelle, installé avec géothermie, panneaux photovoltaïques en toiture, et isolation à la paille de riz de Camargue.

Avant de démarrer, le chantier doit attendre le résultat d’une étude environnementale et de fouilles archéologiques. Le montant des travaux pour la Ville est de 11,8 M d’€ HT.

(Photos : A+ Architecture)

Thibault Loucheux Le Nouveau Commerçant

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Couverture Snobinart Magazine Numéro 2 Septembre Octobre 2021

Recevez les dernières nouveautés de Snobinart, les articles les plus récents, et restez informé(e) de la publication du prochain numéro.

Suivez-nous aussi sur :