À la découverte du Pitti Immagine Uomo

Nous sommes partis à la découverte du Pitti Immagine Uomo du 8 au 12 janvier 2024. Un rendez-vous incontournable à Florence dans le petit monde de l’élégance masculine.

Rédaction Snobinart
Rédaction Snobinart
6 mn de lecture

Si ce numéro de Snobinart est actuellement entre vos mains, il y a fort à parier que vous soyez déjà rentré dans un musée ou dans une galerie d’art afin de parcourir des yeux les œuvres exposées, qu’elles soient sous forme de toiles, de sculptures, de collages ou encore de photographies… Et si vous aimez la belle mécanique, peut-être avez-vous déjà foulé de vos pieds le Parc des Exposition de Paris lors du salon de l’automobile… En revanche, si comme moi vous êtes un amateur du beau costume, un amoureux de la cravate en soie faite main, un passionné du soulier au cuir si bien ciré qu’il endevient « glacé », vous renvoyant votre propre visage illuminé d’un sourire, celui du gourmand devant la vitrine d’une pâtisserie… Où iriez- vous ?

Car vous êtes de plus en plus nombreux, et je ne m’y trompe pas, à tenter de vous réapproprier cette élégance masculine perdue, que ce soit par goût du bel objet, par volonté de se démarquer voir tout simplement pour satisfaire l’envie de prendre soin de soi et de son image. Les médias l’ont bien compris et nous abreuvent en continu depuis des années de séries et productions à l’esthétique léchée : citons par exemple le phénomène Peaky Blinders et son style anglais faisant suite à la première guerre mondiale : costume trois pièces et casquette « newsboy » vissée sur le crâne, montre de gousset en or dans le gilet… Et comment ne pas évoquer la série aux multiples récompenses Mad Men et ses publicitaires de New York sur Madison Avenue qui, à l’aube des 60’s ne sortent jamais sans leur chapeau de feutre ni sans leur cravate bien nouée autour du cou. Les exemples sont légions, et les hommes en redemandent… Mais alors, si les mots esthète, dandy, sartorialiste évoquent quelque chose en vous, où iriez-vous pour assouvir votre soif d’élégance ?

La réponse tient en trois mots : Pitti Immagine Uomo (couramment appelé Pitti Uomo, voir simplement Pitti pour les intimes). Et comme je suis plutôt de nature sympathique, je vais vous raconter brièvement ce qui se cache de l’autre coté des Alpes, chez nos voisins italiens car c’est à Florence, capitale de cette merveilleuse région qu’est la Toscane, que se cache cette pépite unique en son genre. Le Pitti Uomo est un salon professionnel qui se déroule deux fois par an au sein de la Fortezza de Basso, place forte historique de la ville. Et si l’on pourrait le qualifier de salon de l’élégance masculine, cette appellation serait cependant quelque peu réductrice. Bien que le Pitti soit un haut- lieu du style dit « sartoriale » (un italianisme tiré lui-même du latin sartor : le tailleur), il faut savoir qu’ici se mêlent les costumes trois pièces à motif « prince de Galles » et les dernières créations sportswear en tissu technique aux couleurs bariolées, de quoi satisfaire les goûts et envies de tous. Car le Pitti est avant tout le rendez-vous des designers, des marques, des créateurs, des maisons de couture et tailleurs de tous horizons qui viennent présenter leur dernière collection, ainsi que faire étalage de leur savoir-faire aux yeux du monde entier. Et je ne plaisante avec ces derniers mots, puisque si l’Europe toute entière répond à l’appel du Pitti, certains stands sont occupés par des Japonais, des Coréens, des Américains, des Australiens… il y a même des Anglais ! (Je leur en voudraiforever pour le Brexit, moi qui faisais venir mes chemises d’Angleterre, cela me coûte désormais une fortune).

Photo : Ali Rasoul

Mais recentrons-nous, cet évènement de la mode masculine est donc le rendez-vous incontournable des élégants, des hommes d’habits, des dandys… assurément le plus grand d’Europe, et probablement du globe, n’en déplaise aux platistes. Pendant quatre jours, ils pourront se délecter avec passion d’un étalage sans fin de souliers raffinés, de chemises, de chapeaux, de costumes, de cravates et pochettes en soie, de maroquinerie fine, de montres etbijoux, de cannes et parapluies… Et j’en oublie, la liste à elle seule pourrait remplir un numéro entier du magazine ! Le spectacle est sans commune mesure, et c’est également l’occasion de rencontrer toute une foule de personnages hauts en couleur qui partagent la même passion que vous, celle du beau vêtement. Le salon est également doté d’un planning d’activités chargé, et de nombreux événements se succéderont pendant ces quelques jours, certains publics et d’autres sur invitations, souvent sur place mais parfois au cœur de Florence : défilés, cocktails, shooting photo, soirées et galas… Ici parler italien est bien entendu un gros plus, et manier l’anglais pour ainsi dire une nécessité. Et si vous avez un jour la chance de pouvoir passer les murs d’enceinte de la Fortezza, je peux vous assurer que cette expérience vous marquera pour le restant de votre vie. Car pour celles et ceux qui pensent ici avoir été spoilés de ce qu’est le Pitti Uomo, permettez-moi de vous rassurer : nous n’avons fait dans cet article que gratter la surface, le reste vous appartient !


Duke V.

Également dans : Snobinart N°16
Partager cet article
Laisser un commentaire

Abonnez-vous au magazine Snobinart !