Culture Musique

La scène face à la crise : la saison de trop ?

La scène face à la crise : la saison de trop ?
© Peter Avondo - Snobinart
Voilà une série dystopique dont on aimerait bien voir enfin le dernier épisode ! Depuis plusieurs années, les événements s’enchaînent et se déchaînent. Une crise de perdue, dix de retrouvées. Et en première ligne, c’est l’indépendance même de la culture qui est remise en question, à travers ses structures à taille humaine, son désir de liberté et son refus de se conformer.

Dans les épisodes précédents… On pensait avoir tout vu lorsque, en janvier dernier, nous relayions l’appel à l’aide de la Secret Place, déjà à l’agonie. À l’image de nombreuses autres structures artistiques indépendantes, la scène rock a survécu aux manifestations du samedi, au virus qui fait peur et même, récemment, à la chasse au carburant. Mais bienvenue dans la saison 4 : la crise contre-attaque.

Si nous choisissons la dérision, c’est que la résilience, la patience et la persévérance arrivent à bout de souffle. 2023 s’annonce comme une année particulièrement éprouvante sur le plan énergétique, avec des factures que l’on s’attend à voir doubler d’ici un an. C’est vrai pour les administrations, pour les institutions et pour les lieux culturels, dont le budget va se trouver considérablement alourdi. Mais c’est vrai aussi pour les particuliers, qui vont se trouver confrontés à un choix inédit : se chauffer ou se cultiver.

Dans un contexte qui n’en finit pas de s’assombrir, les responsables tentent de prendre toutes les mesures possibles. La Secret Place, justement, met en place de nombreux partenariats, élargit ses horizons musicaux, propose des expositions ou des ateliers d’écriture… Mais cela suffira-t-il à ces établissements qui, à force de crier leur souffrance, seront bientôt contraints au silence..?


Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour laisser un commentaire

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Recevez les dernières nouveautés de Snobinart, les articles les plus récents, et restez informé(e) de la publication du prochain numéro.

Suivez-nous aussi sur :