Culture Livres

Les conseils Rentrée Littéraire / Partie 2

Photo : Thibault Loucheux / Snobinart
Le secteur de l'édition est en grande difficulté... Mais la rentrée littéraire est sauve ! 490 romans viendront rythmer l'automne. Les éditeurs ont misé sur les valeurs sûres en publiant de grands noms : Virginie Despentes, Amélie Nothomb, Yann Moix, Laurent Gaudé... Tour d'horizon de cette rentrée littéraire qui s'annonce être un grand cru.

Cher connard de Virginie Despentes

Publié aux éditions Grasset

Certainement « le livre incontournable » de cette rentrée littéraire (du moins pour une grande partie de la critique française qui vénère son auteure…). Virginie Despentes est de retour cinq ans après la fin de sa trilogie Vernon Subutex en publiant Cher connard chez Grasset. Ce roman épistolaire raconte l’échange entre Oscar Jayack, écrivain à succès qui est accusé d’avoir harcelé sexuellement son ancienne attachée de presse et Rebecca Latté, actrice sur le déclin. Les deux personnages échangent par écrit autour du féminisme, de l’addiction… Les grands thèmes de l’oeuvre de Virginie Despentes. 

V13 d’Emmanuel Carrère


Publié aux éditions P.O.L

V13 (pour vendredi 13 novembre) rassemble l’intégralité des chroniques écrites par Emmanuel Carrère et publiées dans 4 grands journaux européens, L’Obs en France, El País en Espagne, La Repubblicaen Italie, Le Temps en Suisse, lors du procès des attentats du 13 novembre 2015. L’auteur du Royaume a assisté à l’intégralité du procès qui s’est déroulé de septembre 2021 à juin 2022 : Plus de 300 témoins ont été entendus, dont des rescapés de cette nuit d’horreur. Les 20 accusés ont été jugés, dont Salah Abdeslam, le seul survivant des commandos de l’organisation du groupe État islamique. Emmanuel Carrère retrace cette descente aux enfers dans laquelle il parvient à saisir l’humanité de chacun.

Dessous les roses d’Olivier Adam

Publié aux éditions Flammarion

Deux ans après Tout peut s’oublier publié également chez Flammarion, Olivier Adam est de retour avec Dessous les roses. Claire, Antoine et Paul sont les membres d’une même fratrie. A la mort de leur père, ils se retrouvent autour de leur mère. Ensemble, ils vont essayer de comprendre pourquoi une distance s’est créée entre eux ? Chacun va parler de son passé et de ses rapports avec les autres. Dans ce huis clos, Olivier Adam nous plonge dans une histoire de famille et dans l’intimité de ces personnages perdus dans leur tribu.

Quand tu écouteras cette chanson de Lola Lafon

Publié aux éditions Stock

Pour la collection « Ma nuit au musée  » des éditions Stock, Lola Lafon a choisi de passer sa nuit dans l’annexe du musée Anne Frank dans Quand tu écouteras cette chanson. Alors que l’auteure anticipe avec crainte cette confrontation avec Anne Frank, le livre prend une direction différente une fois que Lola Lafon est sur place. Cette dernière se trouve des points communs avec l’adolescente allemande, dirigeant le livre dans une zone située entre l’autobiographie et le dialogue entre les deux auteures. Un livre fort et d’une grande justesse.

Chien 51 de Laurent Gaudé

Publié aux éditions Actes Sud

Avec Chien 51, Laurent Gaudé nous propose une dystopie mettant en scène le personnage de Zem Sparak, un « chien » (comprendre « policier ») déclassé fouillant la zone 3 de Magnapole sans grand intérêt pour son sens du devoir… Mais un jour, un corps est retrouvé ouvert le long du sternum dans un quartier abandonné à sa misère. Zem Sparak décide se reprendre en main et se lance dans une longue investigation afin que la vérité subsiste. Un livre à l’histoire sombre mais très agréable à lire.

Nous irons mieux demain de Tatiana de Rosnais

Publié aux éditions Robert Laffont

Candice Louradour est une mère célibataire qui mène une vie sans saveur après le décès de son père… Un soir pluvieux à Paris, elle est le témoin d’un accident : une femme prénommée Dominique est renversée par une voiture et se trouve grièvement blessée. Candice lui vient en aide et lui rend visite à l’hôpital. Une amitié naît entre les deux femmes… jusqu’au jour où Dominique demande à Candice de récupérer quelques affaires dans son appartement… Un livre qui nous raconte l’histoire d’une jeune femme et de son chemin vers l’acceptation d’elle-même.

Le Trésorier-payeur de Yannick Haenel

Publié aux éditions Gallimard

Le jeune Georges Bataille arrête la philosophie pour s’inscrire dans une école de commerce. A la suite de ses études, il décroche un poste à Béthune, succursale de la Banque de France et ville sinistrée par la fermeture des mines. Dans cette ville, il découvre les crises et les ravages liés au néolibéralisme… Il décide d’aider les surendettés, s’engage dans la confrérie des Charitables, collabore avec Emmaüs… Comment être anarchiste et travailler dans une banque ?


Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour laisser un commentaire

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Recevez les dernières nouveautés de Snobinart, les articles les plus récents, et restez informé(e) de la publication du prochain numéro.

Suivez-nous aussi sur :