Cinéma Culture

Le CINEMED dévoile la programmation de sa 43e édition

Lors d’une conférence de presse organisée ce mercredi 29 septembre, le maire de Montpellier Michael Delafosse et le directeur du CINEMED Christophe Leparc ont dévoilé la programmation de la 43e édition du Festival du cinéma méditerranéen qui se déroulera du 15 au 23 octobre 2021.

Nous vous proposons de découvrir les moments forts qui rythmeront ce CINEMED 2021. C’est la comédienne césarisée Hafsia Herzi qui sera l’invité d’honneur de l’événement. Le Festival s’ouvrira avec le film Enquête sur un scandale d’Etat de Therry de Peretti et se clôturera avec Rose d’Aurélie Saada.

Un jury présidé par Asia Argento

Actrice, réalisatrice et artiste italienne, Asia Argento présidera le Jury de cette 43e édition composé de Claire Burger, David Carretta et Pierre Deladonchamps. Fille du maître de l’horreur Dario Argento, Asia a joué dans de nombreux films importants comme Le Syndrome de Stendhal réalisé par son père, La Reine Margot de Patrice Chéreau, Last Days de Gus Van Sant, Marie-Antoinette de Sofia Coppola ou encore Go Go Tales d’Abel Ferrara. Elle a également réalisé plusieurs films dont Scarlet Diva et L’Incomprise. Asia Argento est également connue pour être l’une des premières artistes à avoir lancé le mouvement Me Too. Son autobiographie Anatomie d’un coeur sauvage vient de paraître aux éditions Hors Collection.

Une rétrospective Luis Bunuel

L’un des événements marquants de cette édition 2021 sera la rétrospective Luis Buñuel, réalisateur né en 1900 en Espagne. Il rencontre Salvador Dali (et Federico Garcia Lorca) en 1919, puis part à Paris où il réalise avec le peintre espagnol son premier film Un chien andalou en 1929. Il devient ensuite le cinéaste surréaliste par excellence grâce à des films avec L’Âge d’or (1930) et Terre sans pain (1932). S’en suit une carrière exceptionnelle aux Etats-unis, au Mexique, puis en Europe. Sur ces différents continents, il réalise des films qui marquent l’histoire du cinéma, comme Los Olvidados (1950), Nazarin (1959) ou encore Belle de jour (1967). En 1961, il remporte la Palme d’or au Festival de Cannes pour son film Viridiana. Réalisateur de l’insolence, de la subversion et de la révolte, Luis Buñuel a signé une œuvre majeure qui reste l’une des plus étudiées aujourd’hui.


Cette rétrospective sera également l’occasion de rendre hommage à l’un des plus grands scénaristes français disparu l’an dernier, Jean-Claude Carrière. Les deux hommes ont travaillé ensemble sur six films à la fin de la carrière de Buñuel : Le Journal d’une femme de chambre (1964), Belle de jour (1965), La Voie lactée (1969), Le Charme discret de la bourgeoisie (1972), Le Fantôme de la liberté (1974) et Cet obscur objet du désir (1977).

Sélection officielle, avant-premières…

10 films concourront dans la compétition longs métrages (avec la parité ! Cinq films sont réalisés par des hommes et cinq par des femmes) pour remporter l’Antigone d’or. Toujours dans un désir de proposer des films d’une grande diversité, les compétitions courts-métrages et documentaires pourront une nouvelle fois être appréciées des festivaliers.

De nombreuses avant-premières seront présentées pour cette 43e édition. Plusieurs artistes viendront défendre ces projections comme Bernard Campan et Alexandre Jollien pour Presque, Yohan Manca pour Mes frères et moi, Yvan Attal avec Les Choses humaines, Mabrouk El Mechri pour Kung-Fu Zohra et Marine Barnérias avec Rosy.

D’autres moments forts viendront ponctuer ce riche festival comme des rencontres avec des artistes, le concert de The Penelopes au Rockstore, une rétrospective western spaghetti mais aussi l’immanquable Nuit en enfer du vendredi 22 octobre.


Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour laisser un commentaire

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Recevez les dernières nouveautés de Snobinart, les articles les plus récents, et restez informé(e) de la publication du prochain numéro.

Suivez-nous aussi sur :