Culture Musique

Consortium créatif, un œil neuf pour la musique classique

Consortium créatif, un œil neuf pour la musique classique
Parce que la musique dite classique continue de s'écrire de nos jours, le Consortium créatif a pour but de promouvoir les compositions contemporaines à travers le territoire. Parmi les cinq orchestres de ce beau projet, l'Orchestre National Avignon Provence fait partie des grands défenseurs de la création.

Vous l’avez sans doute constaté si vous fréquentez les salles de concert et autres opéras : les musiques qui y sont jouées ont généralement été écrites à une autre époque. Cette omniprésence de la musique classique à l’ancienne a inspiré cinq orchestres nationaux, parmi lesquels l’Orchestre National Avignon Provence. En se regroupant et en unifiant leurs forces, ces formations entendent offrir une nouvelle voix aux compositions contemporaines.

L’objectif de cette initiative est simple : il s’agit de donner aux compositeurs et aux musiques d’aujourd’hui toute leur place dans les représentations données à travers le territoire. Pour cela, il était nécessaire de mettre en place une dynamique forte et commune autour de la création, jusque dans la pérennisation de ces œuvres écrites à notre époque.

2022 sera donc une année très importante pour la musique d’orchestre, puisqu’elle marque le début de cette nouvelle ère inédite en Europe. Plus concrètement, les cinq formations qui composent ce consortium s’engagent à mettre en commun leurs investissements, financiers comme artistiques, au profit des créations qui seront produites sous son label. Au-delà du soutien pour la composition à proprement parler, chacun des membres pourra ainsi accueillir les productions sur son sol et mettre à contribution un réseau qui s’étend sur tout le territoire français.

Cinq orchestres, donc, et cinq saisons en perspective, en tout cas dans un premier temps. Dès juin 2022 et chaque année suivante, une nouvelle création commune prendra vie au travers de commandes passées auprès de compositeurs contemporains. Pour la toute première échéance, c’est le pianiste Michaël Levinas, déjà bien connu des auditeurs français, qui présentera son Concerto pour violoncelle et orchestre. Sous la direction de Débora Waldman, ce concert a fait sa première mondiale à l’Opéra Grand Avignon le 3 juin, avant de voyager à Rennes puis à Cannes en fin d’année.

En plus de la question de la créativité, cette dynamique entend également créer des liens forts et pérennes entre les différents orchestres nationaux. Le consortium n’exclut d’ailleurs pas la possibilité d’accueillir de nouveaux membres au fil du temps, à condition bien sûr d’accepter les règles du jeu.

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Recevez les dernières nouveautés de Snobinart, les articles les plus récents, et restez informé(e) de la publication du prochain numéro.

Suivez-nous aussi sur :