Le peintre Krystöf expose à la galerie Ramdames à Montpellier

Peter Avondo
Peter Avondo  - Critique Spectacle vivant / Journaliste culture
3 mn de lecture

Située au 21 rue Roucher à Montpellier, à deux pas du Jeu de Paume, la galerie Ramdames a émergé en pleine crise sanitaire. Ce week-end, elle prenait sa revanche avec le vernissage festif de l’exposition « Rêveries urbaines », autour des œuvres du peintre montpelliérain Krystöf.

Les yeux les plus attentifs auront peut-être déjà croisé quelques réalisations street art du peintre Krystöf. Avec une identité graphique très marquée, ses rêveries urbaines se sont multipliées ces derniers mois dans les rues de l’Écusson. Lui, qui n’avait pourtant jamais travaillé dans la rue, a trouvé ainsi l’opportunité de garder un lien avec le public durant les longues périodes de confinement.

Son art, Krystöf l’exerce depuis bientôt 10 ans. Et s’il lui arrive désormais de troquer ses couteaux et spatules pour un tube de blanc correcteur, l’exposition qui lui est consacrée est bien dédié à ses toiles en acrylique. Dans un univers dont on ne sait pas s’il appartient au passé ou à l’avenir, le peintre suggère des paysages urbains qui, bien qu’abstraits, trouvent un écho presque figuratif. Jouant avec le relief des matières et des couleurs, il s’inspire notamment du roman Les Villes invisibles d’Italo Calvino, et parvient ainsi à toucher l’esprit de chaque spectateur, qui y voit le reflet d’une ville qu’il a connue ou qu’il a rêvée.

Ramdames Atelier Galerie Rue Roucher Montpellier © Peter Avondo - Snobinart

C’est un coup de cœur qui a mené le peintre à exposer dans cette nouvelle galerie montpelliéraine. C’est d’ailleurs l’essence même de ce lieu, qui souhaite se détacher du côté élitiste et souvent trop administratif des galeries d’art habituelles. Ramdames se définit comme un « espace incubateurs pour artistes émergents ». Son but : proposer un espace d’exposition en plein centre-ville avec une belle visibilité, tout en développant une communauté de proximité afin de rendre l’art accessible, à la fois pour les visiteurs et pour les artistes eux-mêmes.


L’exposition « Rêveries urbaines » de Krystöf sera visible jusqu’au 26 juin prochain, du mardi au samedi de 14h à 19h, avant de laisser la place à d’autres artistes.

Photos : © Peter Avondo – Snobinart

Lire + de
Partager cet article
Avatar photo
Par Peter Avondo Critique Spectacle vivant / Journaliste culture
Suivre :
Issu du théâtre et du spectacle vivant, Peter Avondo collabore à la création du magazine Snobinart et se spécialise dans la critique de spectacle vivant. Il intègre en mars 2023 le Syndicat Professionnel de la Critique Théâtre Musique Danse. 06 22 65 94 17 / peter.avondo@snobinart.fr
2 commentaires

Abonnez-vous au magazine Snobinart !