Culture Spectacle vivant

Printemps des Comédiens : le retour du Warm Up d’automne

Printemps des Comédiens Warm Up édition automne 24 au 26 septembre 2021
Printemps des Comédiens Warm Up édition automne 24 au 26 septembre 2021
Le Printemps des Comédiens pérennise son Warm Up d'automne : 6 spectacles à découvrir à Montpellier du 24 au 26 septembre 2021.

On ne présente plus le festival Printemps des Comédiens, qui investit chaque année le Domaine d’Ô à Montpellier. En plus de sa programmation officielle, cet événement a depuis quelques années offert sa visibilité aux artistes et compagnies majoritairement locaux, notamment par le biais du Warm Up, un rendez-vous qui leur permet d’offrir au public des spectacles en plein travail de création et de les « rôder » pendant leur développement.

L’année dernière a ouvert de nouvelles perspectives au Printemps des Comédiens. La crise sanitaire remettant en question les organisations de festival, un Warm Up automnal avait vu le jour. Cette année, cette seconde étape se pérennise. Le deuxième Warm Up de cette édition 2021 se tiendra donc du 24 au 26 septembre prochains, dans trois théâtres de la Métropole.

Au programme, ce sont 6 spectacles que le public pourra découvrir entre Lattes, Castelnau et Montpellier.

Théâtre Jacques Cœur (Lattes) – Le 24 septembre :

  • 19h30 : La Salle d’attente de Sarah Grandjean et Yragaël Gervais / Compagnie La Station Magnétique

À l’image d’un Truman Show dans lequel nous déciderions de demeurer tous ensemble, pour espérer revivre nos plus beaux souvenirs de SF, La salle d’attente conjugue une réflexion sur les espaces narratifs et un propos sur l’illusion consentie pour inventer une pratique plastique qui hybride mécanismes fragiles, machineries élaborées, architectures informatiques complexes, imaginaires politiques et électronique autodidacte, le tout porté par une étrange narratrice-meneuse de jeu.

  • 21h30 : Les Tribulations amoureuses de l’homme moyen de Jean-Marie Carrel / À part ça ? & Scaphandre Prod

Ni concert, ni conférence, ni two men show, à la lisière de tout, l’écriture sert un « faux » journal intime d’une année, une tranche de la vie d’un comédien parisien en mal de carrière et d’amour, au rythme des mois qui s’écoulent. L’univers sonore mêlé d’éléments narratifs reflète son « journal extime », 12 environnements de fond pour 12 mois de son journal intime, de même que la vidéo, comme une transcription visuelle de ses fantasmes, semblent sonder son état mental.

Le Kiasma (Castelnau-le-Lez) – Le 25 septembre :

  • 16h : L’Enfant être à l’hauteur d’Anaëlle et Audrey Houdart et Manon Petitpretz / Collectif S.N.L.R

Le trio esquisse une partition de souvenirs, d’images, de mots et de sons, au travers desquels elles tentent de faire apparaître et vivre cet enfant sur scène. Pour cela, elles s’approprient des vidéos d’archives familiales et convoquent leurs propres souvenirs d’enfance. Ensemble, elles composent un récit audiovisuel et scénique dans lequel leurs corps d’adultes tentent de s’oublier pour laisser place à celui de l’enfant.

  • 17h : La Fugue de et avec Thibaut Prigent

Dans ce seul en scène effréné, Thibaut Prigent interprète avec humour et panache près de quinze personnages, parmi lesquels s’esquisse l’histoire d’un vendeur de cuisines, dont les valeurs et les rêves sont à la marge des stratégies marketing au goût du jour.

Hangar Théâtre (Montpellier) – Le 26 septembre :

  • 12h : Radio Warm Up en présence de Pascal Ory de l’Académie Française

En présence et autour de Pascal Ory, historien, nouvellement élu à l’Académie française, cette nouvelle émission s’articulera autour de la figure de Gabriel Monnet, pionnier de la décentralisation théâtrale. Les discussions autour de son parcours donneront un éclairage particulier sur l’histoire culturelle française.

  • 16h : Autokèn de et par Anne Corté

De braquage en balle perdue, d’erreur de signalement en blessure et diversion, cette audio-reconstitution fictive de l’impact d’une balle policière rassemble et raconte différentes perceptions d’une même situation : celles des policiers, des témoins ou encore de Kurzweil, pape de l’Intelligence Artificielle.

  • 17h : Qu’il fait beau cela vous suffit par Les Entichés

« Qu’il fait beau cela vous suffit » nous plonge, sur un ton décalé, dans les méandres d’un établissement scolaire où violence et misère sociale sont le lot quotidien de celles et ceux qui tentent, malgré tout, de donner à voir des possibles.

Un pass Warm Up au tarif unique de 5€ vous donnera accès à tous ces spectacles. La billetterie est disponible par téléphone au Kiasma (04 67 14 19 06), au Théâtre Jacques Coeur (04 99 52 95 00) et auprès du Printemps des Comédiens (04 67 63 66 76). Les places pourront également être obtenues sur place juste avant les spectacles, dans la limite des disponibilités.

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Recevez les dernières nouveautés de Snobinart, les articles les plus récents, et restez informé(e) de la publication du prochain numéro.

Suivez-nous aussi sur :