Le 41ème Montpellier Danse sous le signe de la résistance

Après une année très particulière, pendant laquelle les organisateurs ont dû s’adapter en permanence, le festival Montpellier Danse revient pour sa 41ème édition, du 23 juin au 16 juillet 2021. Jauges réduites, durée allongée, programmation hybride, tout est prévu pour le plaisir des artistes comme des spectateurs.

Ne pas se résigner

Tel pourrait être le mot d’ordre de cette 41ème édition qui, en dépit d’un avenir incertain, entend bien se dérouler dans les conditions les plus normales possibles. L’objectif de cet opus est simple : éviter l’annulation, comme ce fut le cas en 2020 malgré les tentatives d’adaptation. Pour cela, les places disponibles ont été réduites de moitié, la durée du festival a été allongée, et un protocole sanitaire strict a été établi.

Comme l’affirme le directeur du festival Jean-Paul Montanari, la danse est un “art de résistance”. C’est d’ailleurs à l’Agora, Cité internationale de la danse à Montpellier, que se sont organisés les premiers mouvements de soutien à la culture dans la région. Par sa programmation 2021, Montpellier Danse souhaite défendre cette essence même du spectacle vivant, sans pour autant tirer un trait sur la qualité et la pertinence des œuvres présentées.

Une sélection un peu particulière

Lors de la préparation de cette nouvelle édition, il a fallu faire un choix. Faire table rase de 2020 et repartir d’une page blanche, ou faire le pari d’une programmation hybride entre les deux opus. C’est cette deuxième option qui a été retenue. Les spectateurs pourront ainsi assister à certaines représentations initialement prévues l’an dernier, en plus des nouveautés qui seront présentées cette année.

Au-delà de la scène, Montpellier Danse 2021 veut transcender les arts, des planches à l’écran. Une sélection de films sera projetée pendant le festival, dans le cadre de la programmation Cinémagora, en partenariat avec la chaîne Arte. Ces œuvres cinématographiques viendront compléter le questionnement du corps et de l’espace, un thème récurrent dans la danse et cher au festival montpelliérain.

L’intégralité du programme est à retrouver sur le site de Montpellier Danse.

Photo : © Montpellier Danse

Thibault Loucheux Le Nouveau Commerçant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *