Festivals d’été : Vous dansiez ? Eh bien, chantez maintenant !

Chaque année, les scènes se montent et se démontent, s’animent et disparaissent, pour rythmer la période estivale au rythme des grands événements que sont les festivals. Particulièrement riche en rendez-vous musicaux, notre territoire a, cette année encore, une belle programmation à vous proposer, que vous soyez plutôt classique, pop, électro ou musiques du monde… Petit tour d’horizon de ce qui vous attend cet été dans le sud de la France.

Peter Avondo
Peter Avondo  - Critique Spectacle vivant / Journaliste culture
6 mn de lecture

Classique, jazz et répertoire

Parmi les rendez-vous musicaux immanquables chaque année, deux sont particulièrement notables pour les amateurs de musique classique et assimilée. Le premier se déroule à Montpellier et est tout simplement porté par la référence musicale à l’échelle nationale, la maison Radio France, qui propose encore une programmation de grande qualité à l’occasion de son très réputé festival. Pour cet opus 2023, les concerts seront légion du 17 au 28 juillet, au gré des grandes soirées au Corum ou à l’Opéra Comédie, du jazz au Domaine d’O, ou de la parenthèse électro Tohu Bohu sur le parvis de la mairie.

Autre lieu, mais avec une exigence également toujours renouvelée, les Nuits Musicales d’Uzès se dérouleront cet été du 20 au 31 juillet, avec sept grandes soirées entre classique et jazz qui reviendront notamment sur des figures emblématiques telles que Duke Ellington, Mozart, Chopin ou encore un diptyque Beethoven / Mendelssohn proposé par l’Orchestre National Avignon Provence, sous la direction de Débora Waldman.

Musiques du monde

Nous l’avions déjà évoqué, le terme de « Musiques du monde » est parfois flou tant il regroupe un nombre infini de découvertes, d’artistes et de cultures. Toujours est-il que certains festivals qui ont lieu en juillet et en août ont précisément forgé leur identité sur l’ouverture musicale au monde qui nous entoure, et proposent ainsi une large sélection pour partir à la rencontre de ce qui se fabrique ailleurs.

À ce jeu le festival Les Suds à Arles (du 10 au 16 juillet) fait voyager ses spectateurs à travers le globe, de l’Inde au Togo et de la Mongolie au Mexique, dans une démarche qui s’inscrit également le reste de l’année avec une importante implication de médiation culturelle sur le territoire.


Dans le même esprit, le Festival de Thau, qui se poursuit jusqu’au 23 juillet et qui se définit comme un « événement éco-responsable », attend son public sur les nombreux rendez-vous proposés, notamment pour le dernier week-end qui clôturera cette édition, comme une tradition, sur le port de Mèze.

Et pour terminer l’été ou commencer la nouvelle saison, selon les points de vue, c’est au Domaine d’O à Montpellier qu’il faudra se rendre, avec les deux moments forts que sont Les Nuits d’O (du 23 au 26 août) et le festival Arabesques (du 5 au 17 septembre).

Pop, électro et musiques actuelles

Les amateurs de musiques plus grand public ne seront d’ailleurs pas en reste à Montpellier cet été. Après une première édition nettement orientée vers l’électro l’an dernier, le festival Palmarosa, qui investit le Domaine de Grammont, revient avec une programmation pop rock qui compte notamment Franz Ferdinand, La Femme ou Izïa, à venir écouter le 20 août.

Avant cela, ce sont bien évidemment les arènes de la cité des Antonins qui sont mises à contribution dans le cadre du Festival de Nîmes. Parmi les artistes qui s’y succéderont jusqu’au 22 juillet, notons par exemple les Arctic Monkeys, Louise Attaque ou Christophe Maé, de quoi faire vibrer les murs historiques de la ville.

Et pour une appréciation plus bucolique de la musique, avec une programmation qui mêle par ailleurs tous les horizons musicaux, rendez-vous à Lunel-Viel dans le cadre du festival Un piano sous les arbres, du 24 au 27 août. Les auditeurs auront tout le plaisir d’y rencontrer Louis Chedid accompagné d’Yvan Cassar, ou encore Peter Doherty et Frédéric Lo.

À Sète, tout un été de festivals

Si la vaste programmation festivalière vous fait peur ou que vous ne savez pas comment faire votre sélection, la ville de Sète a trouvé la réponse idéale pour tous les spectateurs, en proposant chaque été un série de nombreux rendez-vous qui rythment la culture sur l’île singulière.

En 2023, c’est donc un nouvel été de festivals qui se tient sur les scènes et dans les rues de la ville, dans une grande fête qui a déjà débuté depuis le mois de juin. Mais rassurez-vous, tout n’est pas encore terminé, et vous avez encore tout le temps de découvrir toute l’offre musicale de Sète.

Il y en aura d’ailleurs pour tous les goûts, à commencer par Jazz à Sète, du 15 au 21 juillet, avec une double programmation, Off dans la ville et In au sein du Théâtre de la Mer.

Toujours dans ce cadre, vous pourrez découvrir ensuite les musiques du monde portées par Fiest’à Sète. Avec vue sur la mer, ce festival accueille notamment André Manoukian, Yemen Blues ou Lucas Santtana, des concerts à vivre du 21 juillet au 4 août.

C’est enfin du 9 au 12 août qu’un tout autre pan de la création musicale sera mis à l’honneur, avec le Demi Festival qui met la lumière sur la musique urbaine et l’écriture contemporaine.

Une écriture par ailleurs mise en avant au travers du festival Voix Vives de Méditerranée en Méditerranée, à découvrir du 21 au 29 juillet, avec la présence notable de Catherine Ringer pour son concert L’Érotisme de vivre.

Partager cet article
Avatar photo
Par Peter Avondo Critique Spectacle vivant / Journaliste culture
Suivre :
Issu du théâtre et du spectacle vivant, Peter Avondo collabore à la création du magazine Snobinart et se spécialise dans la critique de spectacle vivant. Il intègre en mars 2023 le Syndicat Professionnel de la Critique Théâtre Musique Danse. 06 22 65 94 17 / peter.avondo@snobinart.fr
Laisser un commentaire

Abonnez-vous au magazine Snobinart !