Cinéma Culture

Batman et le septième art, une longue histoire !

Batman et le septième art, une longue histoire !
Le 2 mars 2022, l’un des plus emblématiques personnages de la pop culture revient au cinéma. Une nouvelle adaptation de Batman va en effet voir le jour, succédant à plusieurs autres traitements du super-héros légendaire ayant connu des succès divers et variés. Retour sur ces adaptations qui ont précédé The Batman.

L’histoire du chevalier noir à la cape débute au cinéma en 1966. Le film Batman est l’adaptation de la série éponyme, très populaire à l’époque, où les acteurs Adam West et Burt Ward reprennent respectivement leurs rôles de Batman et Robin. Inspiré des premières bandes dessinées de Bob Kane, le film reste fidèle à l’ambiance cartoonesque du feuilleton télévisé, avec des gags et des décors en carton-pâte lui donnant aujourd’hui une image de nanar culte et sympathique.

Il faudra attendre 23 ans pour qu’une nouvelle adaptation de Batman voit le jour. Une première saga de quatre films débute en effet à la fin des années 80. Avec Tim Burton aux manettes, Batman (1989) et Batman : Le Défi (1992) sont de franches réussites. Le réalisateur américain sortant tout juste du succès de Beetlejuice (1988) donne à ces films une identité visuelle relativement sombre et gothique, que l’on retrouvera comme marque de fabrique tout au long de sa riche carrière. Accompagnés d’un thème musical mythique composé par Danny Elfman, ces deux films bénéficient également de belles performances de la part de sa distribution. Michael Keaton y campe un Bruce Wayne / Batman convaincant faisant face à un Jack Nicholson mémorable dans le rôle du Joker, le plus grand ennemi du super-héros, ou encore face à Danny DeVito, méconnaissable dans la peau du redoutable Pingouin. Pour lancer l’ère moderne de Batman au cinéma, Tim Burton réalise donc deux films qui marqueront les esprits.

Il n’en sera pas vraiment de même pour les deux suivants. Batman Forever (1995) ainsi que Batman & Robin (1997) vont effectivement connaître un succès bien plus mitigé. Ce coup-ci ce sont Val Kilmer puis George Clooney qui endossent le rôle de Batman. Et malgré la présence de pointures comme Tommy Lee Jones, Jim Carrey ou Arnold Schwarzenegger, le ton punk, l’écriture frôlant parfois la parodie et la mise en scène kitsch signée Joel Schumacher seront loin de faire l’unanimité. Si Batman Forever assure l’essentiel au box-office, le cuisant échec de Batman & Robin auprès du public et de la critique mettra un terme temporaire à la franchise.

Au début des années 2000, la Warner Bros, détenteur des droits du super-héros masqué, fait appel à Christopher Nolan pour redémarrer la saga à zéro. Celui-ci décide de totalement réinventer l’histoire du personnage (interprété par Christian Bale) à travers un univers très réaliste, plus sombre et plus humain que ce qui avait été fait précédemment. Sa trilogie qui débuta en 2005 avec Batman Begins va connaître un immense succès en tous points. Le second volet, The Dark Knight, fut le sommet de cette réussite. Considéré comme l’un des meilleurs films de l’année 2008, il atteignit la barre du milliard de recettes mondiales et reçut 8 nominations aux Oscars dont une récompense à titre posthume pour Heath Ledger, dont l’interprétation du Joker fut l’une des plus marquantes de la décennie. De par leur rythme, la qualité de leur écriture, leur approche réaliste du genre ou encore leur bande originale signée Hans Zimmer, ces trois films concoctés par le réalisateur de Inception (2010) et Interstellar (2014) marqueront de leurs empreintes le cinéma américain contemporain, au point de faire désormais autorité à la fois dans l’histoire de Batman mais aussi dans l’histoire du genre super-héroïque au cinéma.

Après cette trilogie de haut rang, prendre la relève de l’homme chauve-souris n’était pas chose aisée. C’est finalement dans l’univers cinématographique DC que Batman revient dans les salles obscures, sous les traits de Ben Affleck. Celui-ci apparaîtra deux fois devant la caméra de Zack Snyder : dans Batman v Superman : L’aube de la justice en 2016 puis dans Justice League en 2017. Pour la première fois au cinéma, Batman fait équipe avec d’autres héros, notamment Superman, Wonder Woman ou Aquaman. Après le succès globalement mitigé des deux films, il est un temps question d’un long-métrage solo réalisé et interprété par Ben Affleck, mais celui-ci annonce finalement qu’il se retire intégralement du projet.


Un projet repris en définitive par le réalisateur Matt Reeves, également à l’écriture. Annoncé comme un film indépendant de l’univers DC, The Batman relatera l’histoire d’un Bruce Wayne plus jeune, interprété par Robert Pattinson. On y retrouvera également Paul Dano, Colin Farrell, Andy Serkis ou encore Zoë Kravitz dans le rôle de Catwoman. Cette nouvelle adaptation du chevalier noir aura donc la lourde tâche de renouveler la franchise Batman déjà riche en propositions sur grand écran. Pari réussi ? Rendez-vous dans les salles dès demain pour le savoir.


Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour laisser un commentaire

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Recevez les dernières nouveautés de Snobinart, les articles les plus récents, et restez informé(e) de la publication du prochain numéro.

Suivez-nous aussi sur :