L’exposition « Swimmers » prolongée jusqu’au 3 janvier à l’Espace Saint-Ravy

Thibault Loucheux-Legendre
Thibault Loucheux-Legendre  - Rédacteur en chef / Critique d'art
1 mn de lecture

L’Espace Saint-Ravy accueille les œuvres de Kate Wyrembelska avec l’exposition Swimmers. Lancée juste avant le confinement, peu de visiteurs ont pu apprécier les oeuvres de l’artiste. L’exposition est donc prolongée jusqu’au 3 janvier.

Swimmers est la dernière exposition que nous avions vue avant l’annonce du deuxième confinement. C’est une exposition immersive dans un univers aquatique à travers des vidéos, installations, sérigraphies et peintures. A travers ses œuvres, Kate Wyrembelska critique la société médiatique et les stéréotypes tels que le corps parfait, transformé en machine. Pour sa critique, l’artiste utilise des vidéos de natation synchronisée : “sport dans lequel la performance doit toucher la perfection bien qu’elle demande un effort et ne soit pas naturelle.

Lorsqu’elle débute son travail sur l’exposition Swimmers, Kate Wyrembelska travaille avec des formes figuratives. Au fur et à mesure qu’elle crée, les formes de ses peintures mutent vers l’abstrait, comme si la figure de la nageuse se déformait vers des traits psychédéliques.

Une exposition sensationnelle qui nous emmène immédiatement dans l’univers aquatique de Kate Wyrembelska et qui est prolongée jusqu’au 3 janvier.


Partager cet article
Avatar photo
Par Thibault Loucheux-Legendre Rédacteur en chef / Critique d'art
Suivre :
Après avoir étudié l'histoire et le cinéma, Thibault Loucheux-Legendre a travaillé au sein de différentes rédactions avant de lancer Snobinart et de se spécialiser dans la critique d'art contemporain. Il est également l'auteur de plusieurs romans. 06 71 06 16 43 / thibault.loucheux@snobinart.fr
1 commentaire

Abonnez-vous au magazine Snobinart !