Culture Spectacle vivant

Rock’n’roll, USA et années 50 : Decouflé fait le show en stéréo

Rock'n'roll, USA et années 50 : Decouflé fait le show en stéréo
© Peter Avondo - Snobinart
Du 17 juin au 3 juillet, le festival Montpellier Danse revient avec une très belle programmation qui met l'art chorégraphique à l'honneur. En ouverture de cette 42e édition, c'est Philippe Decouflé qui investit l'Agora avec sa dernière création intitulée Stéréo.

Oubliez tout ce que vous pensez savoir sur le festival Montpellier Danse, car le chorégraphe Philippe Decouflé a décidé de vous donner une claque quoiqu’il arrive ! Programmé en ouverture de cette 42e édition, le metteur en scène de renom signe sa nouvelle création Stéréo d’une énergie à vous décoiffer, dans un esprit rock’n’roll US teinté de nostalgie. Un spectacle complet, pluridisciplinaire et hybride qui marque avec panache le coup d’envoi du grand rendez-vous montpelliérain.

Sur le grand plateau qui habille l’Agora, le ton est donné d’entrée. Ambiance diner à l’américaine, couleurs pop d’une époque insouciante, instruments de musique en fond de scène… Stéréo nous embarque dans un retour vers le futur plein de promesses qui ne tardent pas à être tenues. Un voyage aux origines du rock’n’roll pour un cabaret aussi dynamique que poétique, qui emmène la danse dans un univers beaucoup plus vaste.

Concert, spectacle ou comédie musicale ? Decouflé refuse de faire un choix et assume une création hybride qui, avouons-le, fait beaucoup de bien à nos yeux et nos oreilles de spectateurs ! Avec des références et inspirations multiples (cinéma, musique, cirque…), le chorégraphe et metteur en scène propose un concentré d’énergie sans temps mort, dans lequel les artistes semblent prendre un plaisir fou à jouer leur rôle, sans doute autant que nous à les regarder.

Un maître de cérémonie loufoque, des artistes à la fois danseurs, acrobates, chanteurs et skateurs, des musiciens de talent qui font partie intégrante de la mise en scène : Stéréo reprend les codes du cabaret traditionnel sans oublier d’être efficace. La scénographie, qui prend pour terrain de jeu l’intégralité du cadre de l’Agora, trouve un juste équilibre entre lumières, projections, costumes et accessoires, dans une machine très bien huilée dont on a peine à croire qu’elle vient tout juste d’être créée.


Oui, disons-le, cette production Montpellier Danse 2022 a nettement de quoi lancer cette nouvelle édition de la plus belle des manières. À travers la proposition artistique de Decouflé, le festival assume aussi son envie de s’ouvrir à un public plus large. Un pari d’avance réussi, les représentations de Stéréo ayant été prises d’assaut à l’ouverture des réservations. Pour celles et ceux qui n’auraient pas la chance d’assister à ce spectacle, une projection de deux courts-métrages de Philippe Decouflé sera proposée le 1er juillet en accès libre sur inscription.

A (RE)VOIR
– les 14 et 15/12/2022 au Théâtre de Nîmes

MISE EN SCÈNE ET CHORÉGRAPHIE
PHILIPPE DECOUFLÉ
AVEC
BAPTISTE ALLAERT, VLADIMIR DUPARC, ÉLÉA HA MINH TAY, AURÉLIEN OUDOT, VIOLETTE WANTY
MUSICIENS
ARTHUR SATÀN, LOUISE DECOUFLÉ, ROMAIN BOUTIN,
LUMIÈRES
BEGOÑA GARCIA NAVAS
VIDÉO
OLIVIER SIMOLA
COSTUMES
PHILIPPE GUILLOTEL
STYLISME
SABINE SIEGWALT
ACCESSOIRES
GUILLAUME TROUBLÉ


Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour laisser un commentaire

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Recevez les dernières nouveautés de Snobinart, les articles les plus récents, et restez informé(e) de la publication du prochain numéro.

Suivez-nous aussi sur :