Culture Spectacle vivant

Isabelle Adjani exceptionnelle dans « Opening Night »


A l’occasion du printemps des comédiens au Domaine d’O, nous sommes allés voir la pièce Opening Night mise en scène par Cyril Teste d’après le scénario de John Cassavetes.

Le propos est simple: après une représentation, Nancy, une jeune fille de 17 ans, attend la grande comédienne Myrtle Gordon (Isabelle Adjani) vers l’entrée des artistes. Une fois que l’actrice a franchi la porte, la petite se précipite à ses pieds en lui disant qu’elle l’aime. Mais quelques instants plus tard, la jeune admiratrice est renversée par une voiture…

L’intrigue de début est accessible, mais la mise en scène perturbe quelque peu notre compréhension de la pièce. Cyril Teste, au delà d’être metteur en scène, est aussi plasticien et vidéaste. Il travaille avec le collectif MxM (dont il est co-fondateur), qui a pour ambition de proposer une réécriture théâtrale à travers les nouvelles technologies. Ainsi, Teste place un écran géant au centre du décors, diffusant les images d’une caméra qui se balade au milieu des acteurs. Nous assistons à un quasi perpétuel split screen, avec d’une part les acteurs qui jouent devant nous dans le réel, mais aussi les images de la représentation du réel que l’écran diffuse en direct. Cette technique est intéressante car elle nous permet d’apprécier les expressions des acteurs et de nous interroger sur la perception que nous avons de la mise en scène. Cependant, notre regard a tendance à être trop attirer par l’écran, et nous perdons un peu le charme du théâtre…

A cette mise en scène peu habituelle se rajoute une succession de scènes difficiles à replacer dans le temps. La pièce se voulait interactive avec le public sans aller au bout de ce projet. Les spectateurs, un peu perdus, ont eu du mal à trouver leur place.

Finalement, les scènes les plus puissantes sont celles où Isabelle Adjani est seule. On sait qu’elle est l’une des plus grandes comédiennes au monde, et pourtant… Nous avons été surpris de voir à quel point l’actrice était touchée par la grâce dans le rôle de Myrtle Gordon hantée par le décès de Nancy. Une comédienne énorme, hors-norme, tout simplement exceptionnelle. La voir jouer reste toujours un privilège.

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Recevez les dernières nouveautés de Snobinart, les articles les plus récents, et restez informé(e) de la publication du prochain numéro.

Suivez-nous aussi sur :