Culture Expos

Goya à l’honneur au musée des cultures taurines de Nîmes


Francisco de Goya, un nom connu de tous tant le peintre est un des artistes espagnols les plus réputés dans le monde. Le musée des cultures taurines a décidé de lui rendre hommage à travers une exposition: De la tauromaquia à la goyesque.

Auteur de nombreuses peintures, Goya était également graveur. Sa Tauromaquia, série gravée durant la guerre d’indépendance (1808 – 1814) fait partie de ses œuvres fondatrices. Cette série avait pour but de faire un rétrospective de l’histoire de la tauromachie, de ses prémices avec les grandes chasses de taureaux organisées par les Maures, jusqu’à l’époque de Goya dans les arènes de Saragosse et Madrid. Ces gravures devaient traduire leurs époques en s’appuyant uniquement sur le dessin, sans avoir recours à un texte. Cette série est en quelque sorte une histoire visuelle de la corrida.

Hormis l’oeuvre picturale de Goya, le peintre laisse un héritage important au monde de la tauromachie, notamment un forme de corrida qui hérita de son nom: la Goyesque. Cette pratique s’inspire de l’époque de Goya. La corrida est éloignée en apparence, mais identique dans son déroulement. L’habit du torero est différent (sans paillettes mais avec des broderies) et les arènes sont décorées avec des dessins taurins.

Si la grande salle de l’exposition est consacrée aux gravures de Goya, le reste se concentre principalement sur la Goyesque, avec des œuvres inspirés de son univers, des costumes, des maquettes… Une façon de découvrir Goya, sa passion, son époque…

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Recevez les dernières nouveautés de Snobinart, les articles les plus récents, et restez informé(e) de la publication du prochain numéro.

Suivez-nous aussi sur :