Thibault Loucheux Le Nouveau Commerçant
Culture Spectacle vivant

“Contes et légendes”, Joël Pommerat entre Westworld et Black Mirror

Contes et légendes de Joël Pommerat, entre Westworld et Black Mirror
Contes et légendes de Joël Pommerat, entre Westworld et Black Mirror
"Contes et légendes", la dernière création théâtrale de Joël Pommerat, se produit au Domaine d'Ô à Montpellier du 21 au 23 août 2021.

C’est un genre que l’on voit peu sur les planches. Et pour cause, l’anticipation mêlée à la science-fiction est un domaine dangereux dans le spectacle vivant. Avec sa dernière création Contes et Légendes, Joël Pommerat réussit néanmoins ce pari, dans une pièce à découvrir jusqu’au 23 août au Domaine d’Ô à Montpellier.

Les spectateurs qui connaissent le travail de Joël Pommerat savent son attachement aux thèmes de l’enfance et des contes qui l’entourent. À l’origine de nombreuses créations qui mettent en lumière cette jeunesse, le metteur en scène réitère avec Contes et légendes, dans un univers à la fois lointain, et pourtant tellement proche. Ici, la technologie, et notamment la robotique, a fait de grandes avancées, au point de développer de véritables “personnes artificielles”, que l’on utilise comme compagnons, personnels de maison ou assistants éducatifs.

Dans chacune des saynètes qui composent la pièce, comme des tranches de vie d’un quotidien futuriste, ces robots androïdes évoluent avec une aisance parfois inquiétante. Et si, en tant que spectateur, on accepte sans contrainte ces machines comme faisant partie intégrante du paysage social, il est difficile de ne pas en ressentir une certaine gêne en imaginant que ce nouveau monde pourrait ne pas être si loin de la vérité.

Mais cette technologie, véritable leit motiv de ces Contes et légendes et feinte avec brio par les comédiennes qui l’habitent, ne doit pas occulter toute l’essence de la pièce. Avec une grande justesse, autant dans l’écriture que dans le jeu, les personnages se construisent et se déconstruisent, se programment et se déprogramment, dans un parallèle assumé entre l’adolescence et l’apprentissage des intelligences artificielles.

Domaine d'Ô Contes et légendes de Joël Pommerat Pré-rentrée culturelle © Elisabeth Carecchio
© Elisabeth Carecchio

À défaut d’obtenir toutes les réponses, de nombreuses questions sont posées dans ce spectacle. On y évoque l’égalité entre les sexes, d’un point de vue peu commun, celui des hommes qui s’inquiètent pour la représentativité de leur masculinité. On y entend des dialogues dans l’air du temps où s’échangent des arguments autour des questions de genre et de la transidentité. On y voit des familles, des morceaux de famille qui s’étiolent, se déchirent et se retrouvent.

En bref, Joël Pommerat s’intéresse à la vie telle que nous la connaissons tous au XXIe siècle, et à ce qu’elle pourrait être dans quelques années, sans véritable optimisme malgré les rires qui cessent rarement dans le public. Cependant, il est important de noter qu’en aucun cas ce spectacle se voudrait moraliste. C’est même sans doute ce qui fait son intérêt. L’auteur dépeint des tableaux qu’il imagine, dans une réalité qu’il n’est pas difficile de se figurer. Même les quelques (rares) longueurs qui parsèment la pièce semblent servir l’ensemble, tant elles figurent un quotidien que nous ne connaissons que trop bien.

Contes et légendes de Joël Pommerat sera encore joué dimanche 22 août et lundi 23 août 2021 au Théâtre Jean-Claude Carrière, au sein du Domaine d’Ô à Montpellier. L’occasion de relancer la saison culturelle avant même que l’été soit terminé. Infos et réservations sur le site du Domaine d’Ô.

Photos : © Elisabeth Carecchio

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Recevez les dernières nouveautés de Snobinart, les articles les plus récents, et restez informé(e) de la publication du prochain numéro.

Suivez-nous aussi sur :