Culture Spectacle vivant

AVIGNON 2022 : « Macbeth » à La Fabrik Théâtre

AVIGNON 2022 : "Macbeth" à La Fabrik Théâtre
© Philippe Hanula
William Shakespeare est officiellement l'auteur le plus joué lors du Festival d'Avignon. Macbeth ou Exister, en dépit de l'univers propose une vision intemporelle d'une de ses pièces les plus connues. Un spectacle à découvrir tous les jours à 14h à La Fabrik Théâtre (relâche le mercredi).

C’est l’adaptation de l’une des pièces les plus connues de Shakespeare. Geoffrey Lopez propose une réécriture qui se veut moderne mais tient davantage de l’intemporel, dans ce spectacle que l’on pourrait qualifier de tragédie d’action post-apocalyptique. Cela fait sans doute beaucoup de termes pour définir une pièce, mais comment être complet autrement ?

Dans leurs costumes qui évoquent sur la même scène des époques différentes et des univers pas tout à fait identifiables, les personnages sont en combat avec eux-mêmes, au bord d’une folie toujours très shakespearienne, dans un monde que l’on a du mal à situer, entre les guerres d’aujourd’hui et celles des siècles passés. Et en dépit des apparences, cet affranchissement de la temporalité permet de s’attarder sur la psychologie et la morale de chacun d’eux. Une grande place à l’humain et ses déviances est faite ici, et le texte n’en est pas le seul vecteur.

L’adaptation et la mise en scène s’avèrent en effet pertinentes et dynamiques. On prend plaisir à se laisser emporter dans les nombreuses scènes d’action, malgré un soutien musical et sonore qui mériterait un peu plus de puissance. On apprécie aussi le désaveu de la didactique au profit de la démonstration, qui rend la pièce aussi énergique qu’efficace pendant près de deux heures.

Enfin, pour ce qui est du fond, comment ne pas confondre l’esprit de Macbeth, de sa femme et de chacune des âmes qui peuplent ce plateau, avec la pourriture ambiante qui corrompt le monde dans lequel nous pourrions vivre dans un futur proche, dans lequel nous vivons peut-être déjà sans doute. Ajoutez à cela une dimension politique évidemment en résonance avec notre société, des lumières et des décors qui servent parfaitement le propos, et vous aurez de quoi satisfaire votre soif de tragédie élisabéthaine durant ce Festival d’Avignon…


TEXTE
WILLIAM SHAKESPEARE
ADAPTATION ET MISE EN SCÈNE
GEOFFREY LOPEZ
AVEC
ANTOINE FICHAUX, THIERRY GARNIER, CÉCILE GENOVESE, XAVIER GIRARD, MARION LE BIHAN, GEOFFREY LOPEZ, GRÉGOIRE ROQUEPLO, RÉMY SCARAMUZZINO
CRÉATION LUMIÈRES
JOHANNA BOYER-DILOLO
CRÉATION SONORE
VALENTIN MÉNISSIER
CHORÉGRAPHE DANSE
CLAIRE FAUROT
CHORÉGRAPHE COMBAT
NICOLAS MEUNIER-GATINEAU


1 commentaire

Cliquez ici pour laisser un commentaire

  • Vu à Avignon la semaine dernière, l’un de mes coups de cœur, à raison de 4 pièces par jour pendant 4 jours, pour le plaisir, je suis un simple amateur. Un classique revu mais très bien respecté. Vraiment je vous le recommande !

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Recevez les dernières nouveautés de Snobinart, les articles les plus récents, et restez informé(e) de la publication du prochain numéro.

Suivez-nous aussi sur :