Les grands chefs tirent la sonnette d’alarme

Une vingtaine d’acteurs de la gastronomie française ont tiré la sonnette d’alarme dans Le Journal Du Dimanche sous l’impulsion du chef Jean-François Piège.

Depuis le début de l’épidémie, le chef Jean-François Piège utilise sa notoriété pour défendre la restauration. Avec la culture, c’est le secteur le plus touché par les mesures de restrictions prononcées par le gouvernement.

Alors que les restaurants sont à nouveau fermés depuis plusieurs semaines, une vingtaine de chefs ont suivi l’appel de Jean-François Piège à tirer la sonnette d’alarme : “Jeudi, une vingtaine de cuisiniers – étoilés ou bistrotiers – et producteurs ont pris la pose pour le JDD devant le restaurant Marcore à Paris. Yves Camdeborde, Yannick Alléno, Pierre Gagnaire (représentant aussi Olivier Roellinger), Adeline Grattard, Stéphane Jégo, Amandine Chaignot, Christian Constant ou encore David Toutain ont répondu à l’appel du chef Jean-François Piège.”

“La profession est au bout du rouleau”, explique Jean-François Piège au JDD. “Nous laisser dans cette situation, c’est nous tuer”ajoute l’ex-juré de Top chef.

D’abord annoncée le 20 janvier, l’ouverture des restaurants pourrait être à nouveau décalée selon le Premier Ministre Jean Castex qui s’est exprimé sur Europe 1 : “Est-ce qu’on peut leur garantir aujourd’hui qu’on rouvrira le 20 janvier ? La réponse est non. Ça va dépendre de nous tous. Ça va dépendre de la façon dont nous aurons passé cette période de fêtes dont j’ai déjà dit qu’elle pourrait être propice à une circulation accélérée du virus si nous n’étions pas collectivement responsables”

(Crédit Photo : Eric DESSONS/JDD)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *