Culture Expos

Vincent Bioulès, le visage de la Méditerranée


Le musée Fabre consacre une exposition au peintre Vincent Bioulès pour accompagner l’été très « contemporain » que prépare la ville. Nous sommes allés voir les tableaux de l’artiste montpelliérain, en ayant la bonne surprise de le croiser entre deux toiles.

Vincent Bioulès est en grande partie connu comme l’inventeur du nom du groupe Supports/Surfaces. Pourtant, en six décennies, le peintre est auteur de nombreuses œuvres et a exploré plusieurs univers en débutant par l’abstrait avant de se diriger vers le figuratif avec le nu, le portrait ou les paysages. C’est pourquoi le musée Fabre nous propose de découvrir Bioulès à travers sept thématiques chronologiques: Peindre sa vérité, les dernières avants-gardes, les nues, la série des places, habiter la peinture, le portrait, et le paysage.

Influencé par Cézanne, Vuillard ou Bonnard, l’oeuvre de Bioulès se nourrit principalement de ses souvenirs. L’artiste peint les villes du Sud où il a vécu, comme sa série les places d’Aix, des peintures de Saint-Tropez, Palavas, Carnon, ou encore du Pic Saint-Loup. Pour lui: « Le paysage a un visage. » Si l’on modifie un élément sur un visage, alors il perd de son authenticité. Pour un paysage, c’est la même chose. Le peintre n’a de cesse de revenir à ces lieux méditerranéens qu’il a tant exploré.

Son travail sur les portraits est également immense. Vincent Bioulès est dans la représentation, assume le rôle de réalisme et d’image de la peinture. On trouve dans l’exposition quatre Nues magnifiques (nos toiles préférées de l’artiste), où l’on peut discerner une part de provocation. Le public se transforme en voyeur. Bioulès disait en 1990: « Actuellement, je peins des nus. Et je pense que c’est ce qu’il y a de plus compromettant. »


A la fin de l’exposition, nous croisons Vincent Bioulès avec un groupe de femmes. L’artiste parle de ses toiles avec passion et humour. Il répond aux questions avec bienveillance et accepte même de poser pour nous. Quoi de mieux de croiser un peintre au milieu de ses tableaux.

L’exposition au musée Fabre est à découvrir jusqu’au 6 octobre.


Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour laisser un commentaire

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Recevez les dernières nouveautés de Snobinart, les articles les plus récents, et restez informé(e) de la publication du prochain numéro.

Suivez-nous aussi sur :