Thibault Loucheux Le Nouveau Commerçant
Culture Expos

La superbe “Épreuve des corps” à l’Hôtel des collections

"La rivoluzione siamo noi" de Maurizio Cattelan (photo : Thibault LOUCHEUX / Snobinart)
Le Mo.Co Hôtel des collections présente sa nouvelle exposition "L'épreuve des corps" autour des oeuvres de la collectionneuse italienne Patrizia Sandretto.

Après avoir exploré plusieurs collections à travers le monde, le Mo.Co revient en Europe en choisissant d’interroger la représentation du corps à travers les oeuvres de la Fondation Sandretto Re Rebaudengo de Turin.

Patrizia Sandretto débute sa collection en 1992 lors d’un voyage à Londres. Créée en 1995 et installée à Turin en 2002, la Fondation Sandretto Re Rebaudengo a pour but de promouvoir l’art contemporain dans une Italie ancrée dans son passé artistique. L’objectif de la collectionneuse est d’aider les nouvelles générations d’artistes à créer et à exposer, tout en sensibilisant le public à l’art contemporain. A ce jour, la collection de Patrizia Sandretto est riche de plus de 1500 pièces d’artistes internationaux produites après 1960.

Pour son exposition L’épreuve des corps, le Mo.Co s’est tourné vers 58 oeuvres de 28 artistes différents. Ces pièces ont été réalisées entre 1970 et 2020, et explorent chacune à leur façon l’image du corps.

“Thank You for Your Years of Services” de Josh Kline (Photo : Thibault LOUCHEUX / Snobinart)

Si interroger le sujet du corps est instinctif pour l’être humain et incontournable dans l’histoire de l’art (presque autant que “l’amour” ou “la mort”), découvrir sa représentation dans la création contemporaine n’en demeure pas moins un sujet pertinent et plus accessible que d’autres. En voyageant dans les salles de l’exposition, nous découvrons les différentes dimensions que les artistes donnent au corps. Il peut être une idée politique, un sujet social, objet esthétique, un fantasme, témoin de la violence, un symbole…

Brillamment mise en espace par Vincent Honoré et Caroline Chabrand, l’exposition L’épreuve des corps nous fait découvrir des pièces puissantes comme les photographies de Zoe Leonard, La rivoluzione siamo noi du provocateur Maurizio Cattelan, l’installation Hippy Dialectics de Nathaniel Mellors, Thank You for Your Years of Services de Josh Kline ou encore les perturbants portraits de Roberto Cuoghi. Certains visiteurs ont pu être surpris par la dernière pièce de l’exposition : deux écrans qui diffusent un match de football entre le Real Madrid et Villarreal à travers les mouvements de Zinédine Zidane, montrant ainsi comment le corps se transforme en icône. Au défaut d’avoir fait l’unanimité, cette oeuvre a le mérite de ne pas laisser indifférent.

Exposition “L’épreuve des corps” (photo : Thibault LOUCHEUX / Snobinart)

Il résulte de cette visite l’impression d’avoir partagé un moment intime avec des oeuvres qui traitent d’un sujet qui nous fascine. Parfois interrogées, parfois perturbées, les émotions étaient là. L’épreuve des corps est probablement la meilleure exposition qui nous a été montrée à l’Hôtel des collections depuis sa création.

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Recevez les dernières nouveautés de Snobinart, les articles les plus récents, et restez informé(e) de la publication du prochain numéro.

Suivez-nous aussi sur :