Art de vivre Gastronomie & vin

Les huîtres de l’étang de Thau

Les huîtres de l'étang de Thau (photo : Thibault Loucheux)
A l'approche des fêtes, nous sommes allés à la découverte des huîtres de l'étang de Thau.

Produit incontournable de notre région, l’huître de l’étang de Thau est un régal pour les papilles. Mais avant de se retrouver dans votre assiette, ce trésor de l’Hérault est élevé selon trois méthodes (les huîtres collées, en pignes ou en naissain sur tube) par des ostréiculteurs patients et passionnés.

Majoritairement, la culture se fait en huîtres collées. Les naissains, jeunes huîtres âgées de quelques mois, viennent de la côte Atlantique ou d’écloseries. La technique de collage consiste à coller les coquillages un à un sur une corde avec du ciment, puis de les immerger en attendant qu’ils grossissent pour un temps d’élevage estimé entre 10 et 14 mois. L’étang de Thau est un endroit idéal pour l’ostréiculture notamment grâce à son climat méditerranéen, sa richesse en planctons et son exceptionnelle salinité qui offre des huîtres une belle saveur iodée.

Ces méthodes d’élevage par les ostréiculteurs permettent d’obtenir des coquillages de très belle qualité, avec une chaire particulièrement fondante. Mais ce que fait la particularité de l’huître de l’étang de Thau est son goût de noisette unique.

Ce produit exceptionnel se consomme aussi bien cru que cuit. Cru, vous pouvez l’accompagner d’un zeste de citron ou avec du vinaigre à l’échalote. Vous pouvez également les gratiner avec du beurre, de l’ail, du persil et de la chapelure.


L’huître étant l’un des produits rois des fêtes de fin d’année, nul doute que celles de l’étang de Thau raviront les familles pour Noël et le jour de l’an.


Abonnez-vous à notre Newsletter !

Recevez les dernières nouveautés de Snobinart, les articles les plus récents, et restez informé(e) de la publication du prochain numéro.

Suivez-nous aussi sur :