Culture Spectacle vivant

Star parmi les étoiles, Patrick Dupond est décédé

Patrick Dupond AFP Bertrand Guay

C’est non sans surprise que nous avons appris, ce 5 mars 2021, le décès du danseur étoile Patrick Dupond. Âgé de 61 ans, il a été emporté par une maladie fulgurante, comme le rapporte l’AFP, éveillant immédiatement le souvenir et la sympathie de ses proches et anciens collaborateurs.

Révélé au grand public grâce à sa présence dans différents jurys d’émissions de télévision, sa carrière est pourtant loin de se résumer à ces quelques années passées. Véritable danseur né, il intègre le ballet de l’Opéra de Paris en 1975 alors qu’il n’a que 16 ans. Il vivra dans cette maison le plus important de sa carrière de danseur classique, gravissant les échelons un à un, jusqu’au sésame. Il est en effet nommé danseur étoile en 1980, poste qu’il occupera pendant près d’une décennie.

Sur scène comme en coulisses, Patrick Dupond donne tout à la danse classique et à sa modernisation. Tour à tour directeur du Ballet français de Nancy, puis de l’Opéra national de Paris, il impose sa marque de fabrique contemporaine dans un univers qu’il juge trop ancré dans ses traditions.

En 1997, alors qu’il est sollicité par le Festival de Cannes pour faire partie du jury officiel, un évènement vient bousculer sa carrière. L’Opéra de Paris lui interdit d’accepter cette invitation, sous peine de se voir remercié. Patrick Dupond accepte, il est démis de son poste dans la foulée.


C’est en 2000 que sa vie prend un tout nouveau tournant. Victime d’un accident de la route, il doit réapprendre la danse et se réinvente par la même occasion. Il participe à de nombreux projets, dont des comédies musicales, puis monte avec Leïla da Rocha une école de danse à Bordeaux.

Jusqu’alors inconnu du grand public, il retrouve le feu des projecteurs au cours des années 2010, plus précisément à la télévision. Passant de M6 (La France a un incroyable talent) à TF1 (Danse avec les stars), ou encore France 2 (Prodiges), il laisse derrière lui des collaborateurs admiratifs de son caractère doux et de sa force d’esprit.

Photo © Bertand Guay / Archives AFP


Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour laisser un commentaire

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Recevez les dernières nouveautés de Snobinart, les articles les plus récents, et restez informé(e) de la publication du prochain numéro.

Suivez-nous aussi sur :